L'ONG AHA redoute une percée du terrorisme vers les pays du golfe de Guinée.

13 Mai 2022, 02:36

 

Suite à l'attaque terroriste au Togo, l'ONG AHA craint une percée du terrorisme vers les pays du golfe de Guinée.
Un détachement militaire togolais situé non loin de la frontière burkinabè a été pris pour cible dans la nuit du 10 au 11 mai. Huit soldats ont été tués, selon le gouvernement.
L’ONG panafricaine AHA condamne avec fermeté cette acte barbare. Une première dans le pays jusque-là épargné par les violences.
Selon l'ONG à travers son Centre Africain pour le Dialogue, les Études Stratégiques & de Sécurité (CADES), structure de veille sur ces questions, cela fait craindre que le terrorisme au Sahel ne métastase durablement vers les pays du golfe de Guinée.
Les dernières successions de raids frontaliers dans les pays situés au sud du Sahel a confirmé les craintes que des groupes djihadistes de la région cherchent à progresser vers la côte.
L’ONG AHA estime que les efforts déployés par les pays africains doivent être davantage mutualisés et redoublés pour annihiler ce fléau avant qu’il ne soit trop tard.
Les États africains doivent sérieusement se pencher sur les questions de développement, s’atteler a apporter des réponses adéquates surtout en milieu rural pour freiner cette excroissance territoriale djihadiste. C'est la seule façon d'éloigner totalement le risque de naissances de foyers djihadistes composés d’éléments locaux.
Le Bureau de l’ONG AHA
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :