L'ONG AHA contre l'isolement et pour l'accentuation de la sensibilisation.

6 Janvier 2021, 17:30

 

« La faim risque de tuer plus que le coronavirus ! »

L’ONG AHA n'approuve pas les termes du décret 2585 du 31 décembre 2020 portant confinement de N'Djamena et renforcement des mesures contre le coronavirus. Alors que la population est sous un couvre-feu permanent depuis un semestre, nous demandons aux autorités de ne pas reconduire la mesure de confinement qu'on qualifie d'injustifiée et impopulaire.

On ne comprend pas pourquoi les forces de l’ordre ont passé la journée du dimanche à « chicoter » les Ndjaménois qui traînaient dehors alors que le gouvernement a autorisé l’ouverture de commerces alimentaires. L’ONG AHA dénonce également Les violences des forces de défense et de sécurité contre la population.

Ce décret prit dans la précipitation ne cadre pas avec la situation sociale. Dans un tel cas de figure, il fallait que le gouvernement, donne la pédagogie nécessaire à la préparation, une sensibilisation préalable. De plus il fallait que les autorités prévoient des mesures d'accompagnement.

Par ailleurs, AHA exhorte le Gouvernement intensifier la sensibilisation garce au concours des associations locales et à sursoir au renouvellement de l’isolement de Ndjamena à son terme (7janvier 2020).

Le Bureau de l’ONG AHA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :