L’ONG AHA condamne les affrontements meurtriers survenus à Mourraye dans le Salamat entre éleveurs/cultivateurs.

3 Janvier 2021, 17:47

Suite à la montée des conflits éleveurs/agriculteurs, l’Observatoire des Droits de l’Homme de l’ONG AHA est très préoccupé par ces violences. L’Observatoire condamne avec force ces évènements meurtriers survenus à Mourraye dans le Salamat.

Le Bilan est de quize morts et dix sept blessés suite à ces violences avec des armes de guerre.

En effet, les affrontements ont eu lieu entre vendredi et samedi 2 janvier, dans plusieurs champs autour de la localité de Mourraye, au Salamat, entre la communauté Dagal et Arabe. Après une dévastation, des éleveurs ont empêché des agriculteurs de confisquer le troupeau, en attendant un arbitrage. Une bagarre a alors éclaté, faisant des morts. Les deux camps ont ensuite appelé des renforts et les affrontements se sont étendus sur plusieurs km à la ronde.

Ce type de conflit devient de plus en plus récurrent dans notre pays, avec à chaque fois une dimension inquiétante et mettant souvent face à face des communautés qui avaient toujours vécu dans la quiétude.

L’Observatoire des Droits de l’Homme de l’ONG AHA estime que la multiplication l'aggravation de ces conflits menace la coexistence pacifique entre les deux composantes de notre monde rural et à terme la cohésion sociale.

L’ONG AHA déplore le manque de rapidité et de réactivité des autorités à chaque fois qu'elles sont informées d'une menace et recommande à cette dernière de prendre à bras le corps ce fléau pour le pays de Toumai. Il suggère l’utilisation rationnelle des cadres de concertation multi acteurs et des mécanismes communautaires de règlement pacifique des conflits. Par ailleurs, nous demandons vivement l’introduction dans le curricula des modules de formation traitant des questions du vivre ensemble et de la consolidation de la paix.

 

L’Observatoire des Droits de l’Homme de l’ONG AHA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :